Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous
Votre question

Commentaire sur "Prose du bonheur et d'Elsa

Tags :
  • analyse
Dernière réponse : dans Etudes - Travail
Partagez
8 Mars 2006 15:14:15

SALUT À TOUS, il me faudrait de l’aide pour mon commentaire sur un extrait du poème « Prose du bonheur et d’Elsa » qui appartient au recueil : Le roman inachevé (1956).
En fait, c’est mon premier commentaire et je ne sais pas trop ce que je dois écrire. J’ai déjà une idée sur les parties de mon commentaire et j’ai aussi analysé la 1ère strophe. Je l’écrirai après le texte.
Voici une fois le texte à partir duquel je dois faire ce commentaire :

J’étais celui qui sait seulement être contre
Celui qui sur le noir parie à tout moment
Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi qu’un cœur au bois dormant (5)
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

Un bonhomme hagard* qui ferme sa fenêtre
Le vieux cabot* qui parle des anciennes tournées
L’escamoteur* qu’on fait à son tour disparaître
Je vois parfois celui que je n’eus manqué d’être (10)
Si tu n’étais venue changer ma destinée
Et n’avais relevé le cheval couronné*

Je te dois tout je ne suis rien que ta poussière
Chaque mot de mon chant c’est de toi qu’il venait
Quand ton pied s’y posa je n’étais qu’une pierre (15)
Ma gloire et ma grandeur seront d’être ton lierre
Le fidèle miroir où tu te reconnais
Je ne suis que ton ombre et ta menue monnaie

J’ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j’ai vu désormais le monde à ta façon (20)
J’ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines
Comme au passant qui chante on reprend sa chanson
J’ai tout appris de toi jusqu’au sens de frisson

J’ai tout appris de toi pour ce qui me concerne (25)
Qu’il fait jour à midi qu’un ciel peut être bleu
Que le bonheur n’est pas un quinquet* de taverne
Tu m’as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l’homme ne sait plus ce que c’est qu’être deux
Tu m’as pris par la main comme un amant heureux (30)

Pour le vocabulaire :
Hagard : qui a une expression égarée et farouche
Cabot : comédien sans talent, mauvais acteur
Escamoteur : illusionniste, prestidigitateur
Cheval couronné : cheval qui est tombé et s’est blessé au genou
Quinquet : ancienne lampe à huile

Voilà pour le texte et voici mes premières analyses :
Vers 3,5,6 : Que serais-je sans toi : anaphore qui insiste sur le rôle d’Elsa à jouer sur le sujet poétique
Vers 2 : sur le noir parie : métaphore qui souligne le pessimisme du sujet poétique
Vers 3,5,6 : césure après toi : valorisation du pronom qui représente Elsa
Vers 5 : un cœur au bois dormant : métaphore
Poème écrit en alexandrins : sert à magnifier la relation du sujet poétique et d’Elsa
Vers 6 : sans toi que ce balbutiement : métaphore qui montre que c’est Elsa qui a relevé le sujet poétique à lui-même et lui a permis de devenir un homme vivant
Vers 1 : celui qui sait seulement être contre : refus de la vie et de tout ce qui fait son prix
Vers 3 : 3-3//2-4 : vers accentué sur « toi qui vins » : initiative de la relation

Voilà pour les analyses sur la strophe 1. Voici aussi les différentes parties :
1) la métamorphose du sujet poétique
2) le pouvoir d’Elsa
3) la célébration d’Elsa
Elles sont définitives, je l’ai montré à la prof et elle l’a marqué dans son bloc-notes.


En fait, je voudrais que vous m’aidiez à :
- m’analyser les autres strophes car je suis un peu perdu pour celles-ci
- me montrer ce qu’il faudrait écrire dans ce commentaire
- commencer mon commentaire et me donner des instructions pour la suite

ou bien me faire mon commentaire en entier LOL

PS : Je dois le rendre le 16 mars donc svp postez avant cette date
Merci d’avance


Autres pages sur : commentaire prose bonheur elsa

10 Mars 2006 18:39:52

svp vous pouvez pas m'aider
Contenus similaires
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter