Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous
Votre question

La réussite sociale ?

Dernière réponse : dans Etudes - Travail
Partagez
19 Avril 2008 01:02:12

La fulgurante ascension de certains hauts fonctionnaires et de certains PDG d'entreprises privées le prouve : il est désormais possible de faire carrière en empruntant des chemins de traverse...

Dans un pays aussi compassé que la France, là où le destin des hommes est souvent scellé dès le berceau et les élites éternellement tirés du même tonneau, les parcours qui sortent du chemin habituel relèvent presque de l'incongruité.
Quelques chiffres : un fils d'ouvrier a aujourd'hui onze fois moins de chances qu'un enfant de cadre de parvenir à un bac + 5 (au Canada, le rapport est de 1 à 5). Et à peine 9% des élèves des classes prépas, l'anti-chambre de l'élite, sont issus d'un milieu défavorisé, trois fois moins qu'en 1985.
Or, la rigidité des carrières est telle dans notre pays que, dès l'âge de 20 ans, après le bac e les concours d'entrée dans les grandes écoles, les jeux sont faits pour toujours...

Pourtant, aujourd'hui, les Français semblent avoir subitement découvert qu'il est désormais possible de s'en sortir en passant par d'autres chemins. Un sondage CSA réalisé l'an dernier confirme ces dires : pour 57% des personnes interrogées, les premiers facteurs de la réussite sociale sont aujourd'hui le courage et la volonté, loin devant les diplômes (28%), les relations (20%) et le milieu social d'origine (13%).

Pensez-vous que les temps changent ? Que le diplôme perd réellement de son importance ? Est-l possible de se créer une bonne place dans la société sans passer par la case "université" ?

Autres pages sur : reussite sociale

19 Avril 2008 09:01:57

Intéressant...
Au passage, les résultats de ce sondage ne peuvent-ils pas être interprétés de manière inverse ? Découragés par les conditions que tu évoques plus haut, les sondés se raccrochent à ce qui relève d'eux seul...

Plusieurs aspects dans ton texte.
Le diplôme comme condition nécessaire -même si non suffisante- à "l'ascension sociale" ou plus simplement à l'accès au monde du travail : ça, j'y crois toujours.
Il y a toujours eu et il y aura toujours(espérons le), des autodidactes porteurs d'une idée géniale ou d'une grande puissance de travail qui s'en sortent très bien.
Mais mettre en avant ces quelques exceptions entretient le rêve éveillé d'une foultitude de petits glandeurs qui ont à peu près autant de chance de suivre un de ces parcours féériques que de gagner au loto...

La dévalorisation de ces diplômes est un autre élément : un "bac+5" est aujourd'hui traité comme un "bac" d'il y a 30 ans... (Je sais, ça dépend des spécialités et de plein d'autres éléments et mon propos est un peu trop généralisateur, n'empêche...)

Les informations que tu donnes sur l'accès aux études supérieures sont lamentables mais pas très surprenantes (d'où sortent ces chiffres au fait ?). Qu'un enfant d'immigré vivant en cité ait moins de chances qu'un gosse de cadre d'accéder à des études supérieures n'a rien de nouveau ; la gratuité des études n'ait à peu près assurée que jusqu'à la fin de la 3ème déjà et on connaît l'influence du milieu social sur l'accès à la lecture par exemple... Deux éléments parmi quelques dizaines.
Tiens par contre, je ne connaissais pas le chiffre du Canada que tu cites : il y a eu des études sur le "pourquoi" j'imagine ? Tu aurais des références ?

Pour répondre à tes questions donc : - Les temps changent, oui, comme d'hab' ;)  - Le diplôme perd de sa valeur mais pas de son importance - se créer une bonne place dans la société sans passer par l'université ? certes mais pas sans passer par la case diplôme (un BEP lié à la construction, à l'hôtellerie... permet sans aucun doute de se "placer" -même si ce n'était peut-être pas ce que tu entendais par une "bonne place"- mais on ne peut en tout cas pas en faire l'économie)

PS C'quoi ce lien ? :non:  Je pensais y trouver le sondage évoqué, mais ce n'est que de la pub pour un (ton ?) forum ?

Anonyme
19 Avril 2008 12:20:22

Elles sont où tes sources ?
De plus, je ne vois pas pourquoi tu compares le Canada à la France (mais je suis fatiguée).

Quant aux 9% d'élèves issus d'un milieu défavorisés en classe prépa, bah c'est normal, faut les payer tes deux années de labeur ...

Citation :
pour 57% des personnes interrogées, les premiers facteurs de la réussite sociale sont aujourd'hui le courage et la volonté


Mouahaha, et pour obtenir un diplôme, il n'en faut pas du courage et de la volonté ?

Personnellement, je pense comme TCM : le diplôme ne perd rien, si tu veux travailler de nos jours il t'en faut un, même si ce n'est pas un master, il t'en faut un ...
Contenus similaires
23 Avril 2008 14:51:47

La source, je l'ai indiquée, tu t'ai amusée à l'effacer.
Sinon, ce sont des sondages CSA.

Anonyme a dit :
Mouahaha, et pour obtenir un diplôme, il n'en faut pas du courage et de la volonté ?

Le "Mouhahaha" est assez violent, ainsi que constructif.

- Si, mais sous une autre forme. On peut très bien réussir dans la vie en étant intelligent, sans pour autant connaître 4 syllabus de 2000 pages par coeur.


Je rajouterais bien que quand on n'a pas le bon diplôme ni les bonnes origines sociales, un caractère bien trempé et une bonne dose de volonté permettent de forcer le destin.
Anonyme
23 Avril 2008 15:32:24

Citation :
La source, je l'ai indiquée, tu t'ai amusée à l'effacer.


Si la source est ton forum, tu sais très bien que je vais l'effacer pour publicité.
Et je n'ai vu sur celui-ci que ce même texte dans ce topic, aucun lien de sondage ou autre ... Alors commence pas à jouer ta victime, tu sais très bien ma position face à tes liens.

Bref, le voici ton sondage, ça te ferait mal aux fesses de le poster la prochaine fois, sur le forum même ? Non bien sûr que non, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ...

Après, tout dépend comment tu définis "réussir sa vie" ... S'il est clair que les diplômes ne doivent pas être la condition nécessaire de la réussite sociale, avoue qu'ils aident grandement. Sans diplôme de nos jours, tu veux faire quoi ? Regarde les métiers qui recrutent sans rien et leur salaire ... Ce qui bien entendu, cela ne t'empêche pas d'être heureux !

Concernant ta dernière phrase, bienvenue dans la vie : même avec un "bon" diplôme et une "bonne" origine sociale, sans caractère et volonté, t'es qu'une loque ...
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter