Se connecter / S'enregistrer
Votre question
Résolu

Explication des poetes de leo ferre

Tags :
  • Vision
Dernière réponse : dans Etudes - Travail
7 Février 2010 10:03:05

Bonjour,
Je cherche l'explication du texte de la chanson Les Poètes de Léo Ferré.
Merci de m'aider.

Autres pages sur : explication poetes leo ferre

7 Février 2010 15:05:17

C'est quoi ton axe d'analyse?
m
0
l
8 Février 2010 15:12:52

En fait, j'appartiens à une chorale et nous préparons un concert avec des chansons surréalistes. La deuxième partie du poème nous apparaît très obscure et nous cherchons des explications.
Si vous pouvez m'aider merci
m
0
l
Contenus similaires
Pas de réponse à votre question ? Demandez !
8 Février 2010 20:51:55

Citation :
Les poètes
by Léo Ferré
Ce sont de drôles de types qui vivent de leur plume
Ou qui ne vivent pas c'est selon la saison
Ce sont de drôles de types qui traversent la brume
Avec des pas d'oiseaux sous l'aile des chansons

Leur âme est en carafe sous les ponts de la Seine
Les sous dans les bouquins qu'ils n'ont jamais vendus
Leur femme est quelque part au bout d'une rengaine
Qui nous parle d'amour et de fruit défendu

Ils mettent des couleurs sur le gris des pavés
Quand ils marchent dessus ils se croient sur la mer
Ils mettent des rubans autour de l'alphabet
Et sortent dans la rue leurs mots pour prendre l'air

Ils ont des chiens parfois compagnons de misère
Et qui lèchent leurs mains de plume et d'amitié
Avec dans le museau la fidèle lumière
Qui les conduit vers les pays d'absurdité

Ce sont des drôles de types qui regardent les fleurs
Et qui voient dans leurs plis des sourires de femme
Ce sont de drôles de types qui chantent le malheur
Sur les pianos du cœur et les violons de l'âme

Leurs bras tout déplumés se souviennent des ailes
Que la littérature accrochera plus tard
A leur spectre gelé au-dessus des poubelles
Où remourront leurs vers comme un effet de l'Art

Ils marchent dans l'azur la tête dans les villes
Et savent s'arrêter pour bénir les chevaux
Ils marchent dans l'horreur la tête dans des îles
Où n'abordent jamais les âmes des bourreaux

Ils ont des paradis que l'on dit d'artifice
Et l'on met en prison leurs quatrains de dix sous
Comme si l'on mettait aux fers un édifice
Sous prétexte que les bourgeois sont dans l'égout




Tu bloques a partir de quel paragraphe ?
m
0
l
9 Février 2010 13:38:32

Dafen@IDN a dit :
Citation :
Les poètes
by Léo Ferré
Ce sont de drôles de types qui vivent de leur plume
Ou qui ne vivent pas c'est selon la saison
Ce sont de drôles de types qui traversent la brume
Avec des pas d'oiseaux sous l'aile des chansons

Leur âme est en carafe sous les ponts de la Seine
Les sous dans les bouquins qu'ils n'ont jamais vendus
Leur femme est quelque part au bout d'une rengaine
Qui nous parle d'amour et de fruit défendu

Ils mettent des couleurs sur le gris des pavés
Quand ils marchent dessus ils se croient sur la mer
Ils mettent des rubans autour de l'alphabet
Et sortent dans la rue leurs mots pour prendre l'air

Ils ont des chiens parfois compagnons de misère
Et qui lèchent leurs mains de plume et d'amitié
Avec dans le museau la fidèle lumière
Qui les conduit vers les pays d'absurdité

Ce sont des drôles de types qui regardent les fleurs
Et qui voient dans leurs plis des sourires de femme
Ce sont de drôles de types qui chantent le malheur
Sur les pianos du cœur et les violons de l'âme

Leurs bras tout déplumés se souviennent des ailes
Que la littérature accrochera plus tard
A leur spectre gelé au-dessus des poubelles
Où remourront leurs vers comme un effet de l'Art

Ils marchent dans l'azur la tête dans les villes
Et savent s'arrêter pour bénir les chevaux
Ils marchent dans l'horreur la tête dans des îles
Où n'abordent jamais les âmes des bourreaux

Ils ont des paradis que l'on dit d'artifice
Et l'on met en prison leurs quatrains de dix sous
Comme si l'on mettait aux fers un édifice
Sous prétexte que les bourgeois sont dans l'égout




Tu bloques a partir de quel paragraphe ?



Je bloque à partir de "leurs bras tout déplumés"
La fin aussi est incompréhensible : "comme si l'on mettait...sont dans l'égout.

Merci.

m
0
l

Meilleure solution

9 Février 2010 14:27:48

Je vais te donner ma vision des choses ;) 
Citation :
Leurs bras tout déplumés se souviennent des ailes
Que la littérature accrochera plus tard
A leur spectre gelé au-dessus des poubelles
Où remourront leurs vers comme un effet de l'Art


Ici, le poete est assimile a un oiseau parce qu'ils voit les choses de haut, sous un autre angle. Le poete s'eleve au dessus des autres grace a son art.
Mais son art est incompris et la poesie finit dans la poubelle donc leurs vers sont ignores.

Pour reference, je te conseille "L'albatros" de Baudelaire (que Ferre a tres bien mis en chanson d'ailleurs).

Citation :
Ils marchent dans l'azur la tête dans les villes
Et savent s'arrêter pour bénir les chevaux
Ils marchent dans l'horreur la tête dans des îles
Où n'abordent jamais les âmes des bourreaux

L'azur serait le ciel pour moi donc c'est comme dire "ils marchent la tete dans les nuages", ou l'azur pourrait etre la mer et donc il evoquerait l'aspect de la decouverte de terre inconnues, de grands voyages...
Le poete est dans son monde a lui et voyage tout en etant au milieu dune foule dans la ville.

Il s'arrete pour benir les chevaux: il reste simple, s'accroche aux choses simples, ne s'embarrasse pas des grandes manieres des bourgeois et aristocrates.

Inversement, dans les iles paradisiaques, ils peuvent avoir la tete a penser a des choses horribles ou morbides (la encore je pense a Beaudelaire, "Une charogne", comment faire une declaration d'amour en parlant d'un cadavre).
Mais tout en pensant a ces horreurs, ils ont une pensee plus elevee que celle des bourreaux: ils voient quelque chose d'autre dans le fait de la mort que la mort elle meme, quelque chose que les assassins, meurtriers et criminels ne voient pas, quelque chose de poetique.

Citation :
Ils ont des paradis que l'on dit d'artifice
Et l'on met en prison leurs quatrains de dix sous
Comme si l'on mettait aux fers un édifice
Sous prétexte que les bourgeois sont dans l'égout


Les paradis d'artifices sont evidement le monde de poesie qu'ils creent de toute piece, la vision idealiste du monde que leurs poemes peignent.

Leur art est incompris et donc les poetes en font les frais: ils se font condamner, censurer, mettre en prison parce que leurs poemes sont mal interpretes et des gens d'importance "relative" s'en plaignent.
Cherche du cote des poetes resistants, les poetes des "grandes causes", tu auras des bons exemples.

On peut faire un parallele avec Gallilee qui voulu dire la verite scientifique mais fut condamne par l'Eglise parce que sa vision ne plaisait pas, ne correspondant pas aux saint ecrits...
partage
9 Février 2010 19:20:24

Merci pour votre aide ! Bonne soirée. Je pars à ma répétition !
m
0
l
19 Février 2010 08:18:39

Meilleure réponse sélectionnée par RA69.
m
0
l
Tom's guide dans le monde
  • Allemagne
  • Italie
  • Irlande
  • Royaume Uni
  • Etats Unis
Suivre Tom's Guide
Inscrivez-vous à la Newsletter
  • ajouter à twitter
  • ajouter à facebook
  • ajouter un flux RSS